La steppe musicienne : analyses et modélisation du patrimoine musical turcique Frédéric Léotar, dir. Montréal : les presses de l’université de Montréal, 2014

La steppe eurasienne n’a cessé de fasciner les voyageurs, missionnaires, archéologues et historiens. Or, leurs récits anciens laissent peu de place à la description des traditions musicales. Même si la documentation ethnomusicologique s’est enrichie depuis les années 1950, et surtout après la chute de l’empire soviétique, aucune étude d’envergure n’avait été, jusqu’ici, consacrée à la systématique de ces musiques. Ce livre propose donc une méthodologie novatrice pour l’étude des répertoires turciques d’Asie intérieure. À partir de matériaux recueillis sur le terrain, l’auteur dévoile le fonctionnement de pièces musicales appartenant aux différents répertoires de la vie quotidienne et rituelle, et qu’il a recueillies auprès des populations touvas, kirghizes, ouzbèkes, kazakhes et karakalpakes. Fondamentalement comparative, cette entreprise intègre également des données paramusicales et conceptuelles à l’analyse formelle considérée ici comme une voie privilégiée pour accéder aux structures inconscientes de « l’homme-musicien ». L’étude est accompagnée de nombreux tableaux, d’un cahier d’illustrations et d’un site internet où sont consultables l’ensemble des exemples audios et vidéos.

Préface de Jean-Jacques Nattiez.
Ouvrage qui a remporté le Prix Opus du livre de l’année 2014-2015 par le Conseil Québécois de la Musique (CQM)
Frédéric Léotar est un ethnomusicologue franco-canadien diplômé de l’Université de Montréal. Il est spécialiste des traditions musicales turciques de Sibérie méridionale et d’Asie centrale, où il effectue régulièrement des terrains.

Cet article a été publié dans Publications. Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.