Des membres OICRM obtiennent des subventions du CRSH et du FRQ

L’OICRM félicite ses membres qui ont récemment obtenu des subventions du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) et du Fonds de recherche du Québec (FRQ)!
 
Félicitations tout d’abord à Myriam Boucher, membre régulière de l’OICRM, artiste et chercheuse associée au projet Interférences : Murmures d’une supernova, récipiendaire du programme pilote PRISME, financé par le FRQNT et le FRQSC.
 
Interférences : Murmures d’une supernova

5 juillet 1054. Un nouvel astre s’invite au milieu du ciel. Il est 4 fois plus brillant que Vénus et peut être vu même en plein jour. Résultat d’une articulation fine entre des sources graphiques et sonores authentiques produites par ces différentes communautés, cette œuvre rendra compte de la puissance poétique qui peut naître de la rencontre entre ces points de vue et leur émerveillement conjoint fasse au spectacle du cosmos, tout en établissant une représentation équitable entre savoirs traditionnels et scientifiques.

Laurent Drissen (Université Laval), Rafael Zaldivar (Université Laval), Myriam Boucher (Université de Montréal), Thomas Martin (Université Laval), Laurie Rousseau-Nepton (Téléscope Canada-France-Hawaï), Pulsart Trio (Artiste).

Félicitations également aux membres régulier et régulières Pierre Michaud, Caroline Traube, Jean-Michaël Lavoie, Jimmie Leblanc, et au membre post-doctoral Jason Noble, contribuant tous et toutes au partenariat ACTOR, dont l’un des nouveaux projets se voit octroyer une subvention de près de 300 000 $ sur 5 ans via le programme Savoir, financé par le CRSH. Le démarrage du projet avait été soutenu en 2019 par une subvention de l’OICRM. Ce nouveau projet dirigé par Stephen McAdams rassemble des chercheur-ses et chercheur-ses-créateur-trices des cinq universités participant au projet EROC|CORE. 

Le projet est dédié à l’analyse des pratiques d’orchestration dans le contexte de la musique d’ensemble. Cette subvention permettra de poursuivre le travail entamé avec les ensembles de recherche en orchestration contemporaine EROC | CORE (Ensemble de Recherche en Orchestration Contemporaine | Composer-Performer Research Ensemble). En résumé, le projet vise à : 1) analyser le timbre et d’orchestration à partir des perspectives des objectifs et des fonctions de l’orchestration, des techniques d’orchestration et des principes de regroupement perceptif à travers lesquels le timbre agit comme une force structurante dans la musique; 2) appliquer les méthodologies développées à l’analyse des compositions d’étudiants participant au projet et des performances de ces oeuvres par les ensembles CORE des cinq institutions participantes; 3) utiliser les résultats des analyses pour enrichir l’enseignement de l’orchestration et pour intégrer des concepts reliés au timbre et à l’orchestration aux cours d’écriture et d’analyse. 

Stephen McAdams (chercheur principal, Université McGill), Martha de Francisco (Université McGill), Robert Hasegawa (Université McGill), Nicole Biamonte (Université McGill), Christoph Neidhofer (Université McGill), Guillaume Bourgogne (Université McGill), John Hollebeck (Université McGill), Lindsey Reymore (Université McGill), Joseph Leo Sullivan (Université McGill), Matthew Zeller (Université McGill), Pierre Michaud (Université de Montréal), Caroline Traube (Université de Montréal), Jean-Michaël Lavoie (Université de Montréal), Jimmie Leblanc (Université de Montréal), Jason Noble (Université de Montréal), Eliot Britton (Université de Toronto), Keith Hamel (Université de Colombie-Britannique), Roger Reynolds (Université de Californie à San Diego), Rand Steiger (Université de Californie à San Diego).